accueil programme partenaires

Le mot du directeur

du Festival

19 / 20 / 27 et 28 Novembre 2018
« Le vente se lève », fait référence au titre éponyme du film de Kem Loach qui a reçu la palme d’or à Cannes en 2006. Le vent se lève donne à penser que le vent de l’histoire sociale humaine l’a toujours portée vers des avenirs meilleurs. L’idée de ce Festival est donc de vous proposer des morceaux de vie, de luttes, de combats qui mis bout à bout font se lever le vent de l’émancipation humaine. Et nous emmènent vers un monde meilleur. Avec comme autres fils conducteurs, le documentaire d’auteurs ou de réalisateurs indépendants qui n’ont pas la possibilité d’obtenir une diffusion sur grand écran dans les salles obscures. Cette édition est consacrée aux luttes sociales dans l’industrie automobile, et énergétique… et aux luttes des gilets jaunes. Avec en point d’orgue une soirée consacrée aux conditions de travail d’hier et d’aujourd’hui avec deux films sur les problématiques amiante et produits chimiques et le second sur le burn out des Urgences. Un festival qui débute le 19 novembre à Port de Bouc avec le film de Ruffin-Perret « J’veux du soleil » sur la lutte des gilets jaunes. Une soirée où nous prendrons le temps avec les gilets jaunes et les militants de la CGT 13 de débattre des luttes actuelles et à venir et notamment de la grande grève qui se profile le 5 décembre prochain. Le 20 novembre au Renoir le film de Kowalski « On va tout péter » mettra en lumière une lutte exemplaire de travailleurs qui ne voulaient pas perdre leur boulot. Une lutte qui nous interroge sur les modalités d’action et leur efficacité : comment fait-on pour gagner ? La semaine suivante nous aborderons deux thématiques. La 1ère le 26 novembre autour de la bataille contre la privatisation des barrages hydroélectriques avec deux films : « Main basse sur l’énergie » de Gilles Balbastre et « Le Rhône n’est pas à vendre : CNR, une formule conquise, une formule à conserver », un film de Plus Belles les Luttes. La 2e, le 29 novembre sur la santé au travail avec également deux films : « Travailler pour vivre non pour mourir » de Plus Belles les Luttes et « Urgences , soigne et tais-toi » de Mourad Laffitte. Une avant-première nationale. Une nouvelle édition encore riche et dense et qui devrait nous permettre de nous rencontrer, discuter, partager des idées et mettre en mouvement des actions futures. Au plaisir de vous rencontrer Thierry DEL BALDO Philippe LEMARCHAND Directeur du Festival Président de PBLL